Être dans le friend-zone

À quel moment sommes-nous dans le friend-zone?

Je me suis souvent dit qu’il devrait y avoir des indications dans la vie pour certaines choses, un peu comme lorsqu’on est sur une route : « Ah tiens, dans 1 km j’arrive dans le friend-zone, je devrais peut-être arrêter ici et revenir sur mes pas! »

Mais non, la vie, c’est jamais comme sur une route, alors généralement on se perd un peu plus facilement, parce que c’est pas tout tracé, tsé. Puis là on se demande ce qu’on a fait, et si on avait des indices. Bon, quelques fois on avait des indices clairs.
Genre, si le gars parle de d’autres filles devant toi, c’est moyen.

MAIS, en même temps, c’est peut-être un message subliminal pour voir si tu es jalouse et si tu vas te battre pour avoir son cœur parce que lui t’aime depuis toujours et il attend juste que tu fasses un move. Si le gars agit avec toi comme avec un de ses bons chums de gars, c’est aussi moyen. MAIS, en même temps, il est peut-être juste vraiment à l’aise avec toi et c’est un bon signe tsé, vous êtes des amis + amour + toute. Si le gars ne veut pas que vous couchiez ensemble, c’est également moyen. MAIS, en même temps, il veut peut-être attendre le bon moment parce qu’il veut apprendre à te connaître avant et c’est si romantique. Si le gars veut coucher avec toi, mais en te disant que c’est rien de plus, c’est officiellement pas très bon signe. MAIS, vous avez cette connexion de fou entre vous deux qui progresse de plus en plus et c’est clair que le gars est en train de changer d’idée dans sa tête, check ben!

Bref, on aime ça les MAIS, nous autres. On aime créer des scénarios et s’imaginer que les choses vont changer à notre avantage (probablement parce qu’on a regardé trop de films comme Cendrillon lorsqu’on était jeunes dans notre conception de l’amour et des relations). Alors les filles, voici les faits…

Vous pouvez être les filles parfaites aux yeux de ces messieurs : des amies merveilleuses, des amantes fantastiques, des cuisinières, des femmes de ménage, MAIS vous pouvez, malgré tout, être friend-zonées. Il n’y a pas d’explications claires à tout ça, excepté que la personne en question :
– ne veut pas s’engager,
– cherche quelque chose d’introuvable et/ou
– est idiot.

Parce que tsé, ne pas choisir une personne aussi merveilleuse que toi, ça vole pas haut.

 

[Source de l’image: Pexels]

1 Comment

  • Élise Demais dit :

    Exactement le genre de texte que s’il avait été écrit par un gars en parlant des femmes, on verrait « misogyne », « #cultureduviol », et autres mots/hashtags du genre dans les commentaires. C’est ce genre double standard qui fait qu’en tant que femme, je refuse le féminisme. Ceci étant dit, la friend-zone, ça n’existe pas. Il n’existe que les désirs (ou non-désirs) des gens et le respect de ces désirs (ou non-désirs). Le consentement, c’est franchement plus sexy que les spéculations internalisées du genre « colisse, il va tu me fourrer un jour??!! ».

    Élise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *