Suis-je condamnée à rester célibataire?

Chère Aurélie!

Ce courrier du coeur n’a pas été pensé deux secondes et sera sans doute un genre d’exutoire à toutes mes pensées pognées entre deux oreilles beaucoup trop rapprochées à mon goût.

Je m’appelle Amélie, j’ai tout juste 25 ans et des années de célibat derrière la cravate. J’ai aimé beaucoup trop un seul jeune homme dans ma vie, qui m’a donné trois ans de couple formidable, mais une fin abrupte qui m’a découragée, je pense, pour le reste de mes jours de l’amour. Des aventures ici et là avec des garçons  »peut-être » d’une nuit, qui ne donnent jamais suite, j’en ai eu plus que trop et je ne sais plus quoi en penser. Est-ce qu’on peut se contenter de ce genre d’histoires? Est-ce que ça se peut qu’on attire JUSTE ça? Est-ce que je suis condamnée? À chaque nouveau garçon, je me dis que peut-être, ça pourrait aller au-delà de ça, mais je me rends compte que je m’auto-sabote et qu’au fond, je leur donne rapidement ce qu’ils veulent pour qu’après, ils disparaissent rapidement, pensant que c’est ce que je souhaitais moi aussi. Je les traite de salauds qui ne me méritent pas, je les supprime de Facebook, je dis haut et fort que je n’aurais plus jamais de one night. Je pense qu’on peut appeler ça un pattern, rendu là, non?

En fait, je ne m’attends pas à une réponse qui m’éclairera, mais qui peut-être me donnera un peu d’espoir. Est-ce que c’est mieux de s’abstenir de ce genre de relations, pour être à la recherche du gars qui ne sera pas là que pour deux heures? Ou bien de juste être YOLO et poursuivre sa quête qui permettra peut-être de trouver le bon, malgré tout? Je suis juste clueless.

On dit qu’avoir l’air de trop vouloir être en couple, ça fait fuir. On dit aussi, que les gros caractères, c’est pas bon. Que coucher le premier soir, ça gâche tout et qu’il faut attendre quelques jours avant de redonner des nouvelles, tout en semblant détaché. Et si je ne suis capable de rien de cela, trouvais-je l’amour aussi ou est-ce réservé aux gens qui eux, sont capables d’aimer simplement, sans détour, et de se laisser aimer en retour?

Merci pour la lecture, et sache que je bénie les gens comme toi, au grand coeur, qui acceptent d’écouter les esprits et les coeurs meurtris.

Bonne soirée 🙂

Amélie

———-

Chère Amélie,

Tu as vraiment mis le doigt sur le problème de notre génération actuelle en écrivant les mots justes. Je crois que j’ai démarré La Saison de la Chasse pour des filles exactement comme toi. On est beaucoup « trop » à se poser ces questions-là ou à se les avoir posées.

J’ignore comment l’amour en est venu là. Me semble que nos grands-parents mariaient leurs voisins et ça semblait pas mal plus simple! Quoi que. Les temps ont changé.

On a Tinder maintenant. On a Facebook. On a le choix. On skipe. On jette. C’est plus simple de trouver. Plus difficile de garder.

Comment réussir à trouver l’amour dans cette immense jungle lorsque nous ne voulons pas vraiment être un chasseur? On veut tout simplement trouver un petit gibier qui saura nous rendre heureuse. Non?

Tu sais, il n’y a pas de réponse toute faite à ton questionnement. Ça serait si simple. Je n’aurais pas créé un blogue sur le sujet. Il n’y aurait pas de conseils à donner. Tout le monde serait en couple et parfaitement heureux s’il y avait une formule magique. C’est un peu ça le mystère des relations. Pourquoi ça marche parfois alors que souvent, cela tourne au cauchemar?

Bien sûr, notre comportement peut aider. Je crois toujours qu’une relation c’est 50-50. Tu dois faire des efforts de ton bord, mais il doit en avoir de l’autre bord aussi.

Oui, c’est important de rester soi-même. De mettre carte sur table, sans trop en dévoiler. Pas jouer de game, mais juste un peu. Dire qu’on cherche l’amour, mais pas trop. Être indépendante, mais se montrer intéressée.  Euh…ouf? Comment gérer ça? Comment agir?

Tu n’es pas clueless, tu es juste humaine. On n’a pas appris à draguer. On n’a pas appris à gérer des textos. On n’a pas appris à savoir dire non, à pas coucher le premier soir, à savoir quand rappeler le gars, à dire quoi et quand les bonnes choses, à connaître les techniques de drague pour réussir à trouver l’amour… Tout cela peut s’apprendre avec le temps et l’expérience, mais ce n’est pas vraiment nécessaire. Et parfois, on n’a pas envie de jouer une game. On voudrait juste que ça se fasse tout seul. Tu sais, il n’y a pas un seul mode d’emploi pour trouver l’amour. Il en existe autant qu’il existe d’hommes sur terre. L’important, c’est de te connaitre. Toi. Savoir ce que toi tu veux.

J’ai toujours cru que l’amour devait être simple. Je le répète sans cesse. Qu’un moment donné l’amour allait arriver par la porte d’en arrière. Sans trop prévenir.

L’amour tarde à venir quand on est moins prêt. Quand on a des blocages, des choses à régler. Et oui, il se peut que tout soit complètement réglé et que ça n’arrive pas. On fait quoi avec ça? On arrête de vivre? On s’empêche de respirer? Non. On continue de vivre des expériences bien sûr, mais sans JAMAIS oublier de se respecter en premier. C’est comme ça qu’on trouve l’amour. Quand on se respecte. Quand on sait ce que l’on vaut et surtout ce que l’on veut.

Tu veux te faire respecter? Tu veux qu’un gars sois amoureux de toi? Respecte-toi. Aime-toi. Je te garantie que l’amour entrera dans ta vie, si tu le laisses entrer par la bonne porte. C’est toi qui a le contrôle.

C’est facile de dire de garder confiance. De garder espoir. De dire que l’amour sera au rendez-vous plus vite que tu penses. Mais pourquoi ne pas le penser? Tu sais… la fameuse pensée positive… Il y a beaucoup plus de chances que l’amour arrive dans ta vie si tu y crois. Si tu t’ouvres et tu l’accueilles. Au moins, l’attente sera plus agréable. Qu’en penses-tu?

Aurélie

[Source de l’image : _MG_2117(web) par Andrea Rose]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *