Regarder en avant

Salut,

J’ai besoin de t’écrire. As-tu deux minutes? J’aimerais t’écrire à propos de quelque chose de triste et de beau en même temps. Je vois ma vie passer tellement vite, des fois, j’aimerais pouvoir dire « stop » et prendre le temps de reprendre mon souffle. Entre toi et moi, on le sait que ce n’est pas possible, ça bouge trop vite pour être arrêté et aujourd’hui, j’ai frappé un mur. Aujourd’hui, j’ai pris une décision difficile. Aujourd’hui, j’ai décidé de regarder en avant plutôt que d’essayer de rattraper encore une fois l’instant que je viens de manquer.

C’est avec tristesse et bonheur qu’aujourd’hui, je passe à autre chose. C’est avec le coeur gros que je t’annonce que nos chemins vont maintenant diverger. J’ai une énorme boule en plein milieu de mon chest, mais j’ai aussi des lueurs de joie quand je pense à ce qui s’en vient. Appelle ça la bipolarité du moment présent. Cette décision me rend aussi triste qu’heureux et ça fait en sorte que tout ce que je te dis sort tout croche. C’est ce qui arrive quand mon coeur est dans le no man’s land et qu’il cherche à se donner une petite tape dans le dos en se disant que tout va bien aller.

Et oui! Aujourd’hui, j’ai pris la décision de m’éloigner et ÇA ME REND TRISTE AUSSI! C’est pas parce que c’est MA décision que c’est plus facile faire le deuil sur de si beaux moments. J’ai grandi et appris beaucoup durant les dernières années. Je suis devenu quelqu’un de différent et tu m’as ouvert les yeux comme tu n’as même pas idée. Tu m’as aidé à comprendre qu’on est tout différent, de mettre de l’eau dans mon impulsivité, de vivre le moment présent, de prendre conscience qu’on vit tous des problèmes et que la fin peut être un nouveau départ.

C’est avec espoir de m’accomplir dans ce que j’estime être ma vie que j’entame ce nouveau départ. Les yeux pleins d’eau et le coeur reconnaissant. Je vais m’ennuyer de tes idées folles, mais réalistes. Je vais toujours garder en tête les projets auxquels nous avons participé ensemble et je ne te remercierai jamais assez de m’avoir accordé une confiance aveugle chaque fois. Nous avons propagé le bonheur autour de nous et nous avons enrichi le nôtre en même temps. Tu le sais mieux que n’importe qui, j’ai fait plein de fautes et cette lettre n’est pas un mea culpa, cette lettre est un hommage à la personne merveilleuse que tu es. Crois-moi, je n’ai pas envie que ça se termine, mais aujourd’hui, je vois clair et je réalise que notre histoire était parfaite et restera parfaite à tout jamais. Ce fut notre vie, notre fierté, notre moment de gloire à deux. Je suis content de mettre fin à cette magnifique relation avant qu’elle ne se dégrade de façon incontrôlable et qu’on se blesse inutilement au passage.

Aujourd’hui, je regarde en avant. J’ai fini d’errer sans trop savoir sur quel chemin je marche. Aujourd’hui, je vois au loin et je sais exactement où je suis et où je vais. Aujourd’hui, tu m’as fait grandir. C’est la plus belle chose que tu pouvais m’offrir. Évidement, ce n’est pas un au revoir, je ne pourrai jamais ignorer cette réalité fracassante que tu m’as fait vivre au cours de notre vie commune et je refuse de faire une croix définitive sur nous. Aujourd’hui, je sais qui je suis et c’est grâce à toi. C’est grâce à tout ce que nous avons vécu ensemble.

Cette lettre est pour toi. J’aimerais bien te dire tout ce que je viens d’écrire, mais ça sortirait tout croche. Par contre, je veux que tu saches que grâce à toi, je vois le bon dans tout, même le pire. Je veux que tu saches que tu m’as transformé pour le mieux et que tu m’as donné le goût de continuer à prôner le bien autour de moi, ce que j’avais tendance à négliger avant. C’est par ton énergie qu’aujourd’hui, je cherche les solutions plutôt que de m’arrêter et m’obséder par les problèmes.

Cette lettre est la dernière lettre du moi qui s’acharne à essayer de rattraper l’instant présent qui est déjà passé. Lorsque je vais peser sur le bouton « envoyer », c’est le nouveau moi qui débutera une nouvelle randonnée dans un chemin qui m’emmènera exactement là où j’ai envie d’être.

Merci pour tout.

[Source de l’image: Pexel par Gratisography]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *