Bilan de fin d’année

Fin de l’année. Bilan.

Bilan de tes hauts, de tes bas, de ton parcours scolaire, de tes exploits au travail… Bilan de ta vie amoureuse. Bilan de tes beaux moments, de tes moins beaux. De tes fous rires et de tes crises de larmes. Penser au gars que t’aurais pas dû laisser partir. Penser à la fille qui t’a joué dans le dos alors que t’étais prêt à tout pour elle. À la personne qui t’a reviré à l’envers, aux multiples inconnus avec qui t’es tombé en amour le temps d’un trajet de bus. Aux relations que t’aurais dû laisser tomber plus rapidement. « Aux adieux qui quelques fois se passent un peu trop bien. »

C’est dur sur le moral, des fois. La nostalgie vient te dire salut pis t’as pas tant le goût de lui parler. Tu remets tous tes choix et tes décisions en question. Les fameux « j’aurais dû », « j’aurais pas dû ». Tu te demandes ce que t’aurais pu faire de différent pour qu’il reste avec toi, pour qu’il ne te laisse pas, comme ça, trop facilement, à une station de métro. Tu te dis que t’aurais pas dû aller à cette date-là, parce que finalement elle t’a pas réécrit, que là, t’as l’air con. Que t’aurais préféré ne pas la connaître, la définition du mot « ghoster ». Tu te revois, pas capable de bouger ni de parler, le soir où t’as vu « l’homme de ta vie » au bar du quartier. T’aurais tant voulu avoir le courage de te lever pis d’aller lui dire que tu le trouves cute.

Tu te dis qu’en 2018, tout ça va changer. Que tu vas gagner confiance en toi, que tu ne t’embarqueras plus dans des relations malsaines, que tu retexteras plus ton ex après 2-3 coupes de vin.

Je ne peux pas te dire que tout ça va se passer. Je te le souhaite, vraiment. Mais je ne peux pas te dire que ça va fonctionner. Les résolutions, c’est fait pour ne pas tenir, qu’ils disent. Par contre, le fait que tu veuilles changer, pour le mieux, c’est déjà une grosse étape. Si tu sais que t’as des choses à améliorer, c’est déjà gros de le réaliser. Changer, pour son bien-être, c’est ça, le goal en 2018. Pas changer pour que quelqu’un trippe sur toi, pas changer pour que tes amis t’acceptent, pas changer pour que le monde arrête de t’écoeurer. Si ces gens-là ne t’apprécient pas pour ce que t’es, qu’ils ne t’encouragent pas à devenir une meilleure personne, qu’ils ne t’appuient pas dans les décisions que tu prends, c’est ton entourage que tu dois changer. C’est essentiel d’écouter les conseils des gens qui te connaissent, qui te comprennent. Ceux qui prennent en considération les deux côtés de l’histoire, qui sont capable de te donner une vision objective de la chose. Parce que des fois, même si c’est pas l’fun à entendre, c’est important.

Pour 2018, je ne te souhaite pas de rencontrer quelqu’un qui va te rendre heureux. Je te souhaite de te trouver toi. De reconnecter, de prendre le temps. Prendre le temps de savoir ce que toi tu veux, pas ce que les autres veulent pour toi. Si ta date est plate, va-t’en. Si t’as le goût de frencher, fais-le. Si t’as pas le goût, surtout, fais-le pas. Si tu veux rester tout(e) seul(e), reste-le. Arrête de parler à ces « amis » qui veulent que tu sois là pour eux, mais qui sont jamais là pour toi. Arrête de répondre à ton ex qui t’écrit juste une fois de temps en temps, juste pour être sûr que tu ne passes pas à autre chose. Arrête d’endurer des situations dans lesquelles tu ne te sens pas bien. Fais ce qui te tente, là, là. Écoute ton cœur, mais écoute aussi ta tête, juste un peu.

5, 4, 3, 2, 1…

 

[Source de l’image: Ian Schneider sur Unsplash]

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *