Se recentrer pour mieux avancer

Chère Aurélie,

Comme toujours, ça revient toujours au printemps de repenser à ses vieux amours. Je sais pertinemment que cela ne sert à rien parce que ça ne fait que renforcer ce sentiment mélancolique. Pourtant, je sais que ça revient religieusement et je ne peux pas nier le fait que cela m’atteint. Je crois que vous connaissez sûrement ce sentiment, celui qui vous a fait vraiment mal ; quand cela aurait pu être différent si quelqu’un vous avait donner la chance de retourner en arrière. Mais il est trop tard parce que la magie n’existe pas. Cela ne m’a pas empêché d’essayer d’oublier et de passer à autre chose, sauf que dès que je m’apprête à avancer, tout se fige devant moi. Je crois que j’aurais besoin de nouvelles perspectives parce que depuis un moment, je n’en trouve aucune.

Merci de m’aider,

Cassandra

—-

Chère Cassandra,

C’est vrai qu’avec l’arrivée du printemps, on sort tranquillement de notre « hibernation » et on se réveille peu à peu. Soudainement, on a envie de faire un grand ménage dans notre appartement et dans notre vie. C’est bien de le faire. C’est bien de faire le point sur notre état, sur nos envies et sur nos amours.

Es-tu une grande nostalgique? Tu repenses à toutes tes anciennes amours ou à un seul amour? Chaque printemps? Es-tu célibataire tous les printemps depuis longtemps? J’essaie simplement de comprendre pourquoi cela revient au printemps. As-tu vécu une situation marquante à cette période de l’année? À quoi penses-tu réellement? À une ancienne relation que tu ne peux oublier? Au fait que tu es toujours célibataire? Quelles sont tes pensées? Quelles sont tes réflexions?

C’est difficile d’avancer lorsque notre passé n’est pas réglé. As-tu des histoires inachevées? Des incompréhensions?

Je t’invite à aller t’acheter un beau cahier. Un cahier que tu auras choisi avec soin. Et je t’invite à y écrire tes réflexions. Peut-être le fais-tu déjà? Mais ce sera un cahier dans lequel tu laisseras émerger tes réflexions. Un cahier où tu pourras être nostalgique. J’ai l’impression que tu dois aller jusqu’au bout de cette réflexion. Tu as probablement quelque chose de ne pas régler qui t’empêche d’avancer. Le fait de mettre des mots sur tes réflexions t’aidera certainement à relier certains points ensemble. Tu vis probablement un genre de pattern. Les patterns reviennent toujours lorsqu’il y a quelque chose que tu n’as pas compris, réglé ou pas vécu.

Je ne te dis pas que cet exercice doit être ardu et lourd. Je le vois plutôt comme un retour vers soi. Une façon de regarder ton passé et d’imaginer ton avenir. Une façon de te recentrer et de faire la paix avec tes expériences passées.

Qu’en dis-tu? Je crois que c’est de cette façon que tu réussiras à passer à travers le printemps d’une façon plus douce et sereine.

Bonne réflexion!

Aurélie

[Source de l’image : #Walking par Artondra Hall]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *