Je suis désillusionnée de l’amour

Bonjour Aurélie!

Je suis tombée par hasard sur le site La saison de la chasse et je suis tombée sous le charme de vos textes. Ma lecture m’a fait parfois réfléchir, rire, et a mit un petit pansement sur mes blessures de femme célibataire. J’en aurais long à dire et à raconter, mais je vais tenter de faire cela le plus bref possible. Pour commencer, j’ai 32 ans et je suis complètement désillusionné de l’amour, des hommes d’aujourd’hui, et surtout de la façon que nous avons maintenant de séduire. Je me considère comme une femme plutôt belle d’apparence, de caractère, intelligente et surtout, passionnée …passionnée de la vie et en amour. Je sais juste pu comment on courtise maintenant. J’aime séduire et me sentir séduite, mais comment le faire maintenant quand de nos jours, les rencontres se font sur des applications de consommation humaine tel que Tinder ?

J’ai l’impression de magasiner l’homme de ma vie comme je magasine maintenant mes souliers en spécial sur internet. Le site qui me proposera le même pair de souliers au prix le moins cher sera l’heureux élu de ma consommation. Je suis tannée d’être la personne qu’on sélectionne parmi tant d’autres, et de sentir que je dois épater la galerie afin de sortir du lot. Je suis tannée de devoir jouer une sorte de « game  » artificielle. Avant, lorsque je rencontrais un gars intéressant, je me doutais un peu que j’étais sûrement pas la seule fille pour qui il avait lancer sa perche, mais rien ne pouvait me le démontrer, à moins d’une preuve évidente, comme le voir directement cruiser une autre fille. Je suis peut-être naïve ou encore dans mon conte de princesse, mais j’aimerais croire, un jour, que je suis LA… l’unique… la « fucking » seule  fille dans le cœur d’un homme. Présentement, tous les réseaux de rencontre et même Facebook peuvent me donner la preuve du contraire. Comment se sentir désirée et unique lorsque l’on sait que le gars avec qui on à été prendre un verre et qu’il semble y  avoir un intérêt commun est constamment sur Tinder? Comment savoir si le gars s’intéresse à moi s’il ne me donne pas de nouvelles ? Comme une fille naïve, je peux penser que ce garçon est très très très occupé, mais je reviens à la réalité assez vite quand je vois que celui-ci est allé sur Facebook il y a à peine 15 minutes. Oui je sais, je peux sembler être une fille qui espionne constamment, mais comment faire autrement quand nous avons accès facilement à pleins d’informations, et que nous savons pu du tout  sur quelle « game » la personne joue. Vient avec ça les incertitudes, ensuite la déceptions, le sentiment d’être niaisée et pour finir, le maudit sentiment d’être une parmi tant d’autres….

Je sais pu comment séduire et me démarquer en restant unique et moi-même… je sais simplement pu comment ça fonctionne maintenant et je vais de rencontre en rencontre de plus en plus décevantes les unes que les autres. Je ne trouve pas ma place dans cette nouvelle génération de consommation et de fausse représentation.

Je vais m’arrêter là Aurelie, mais sache que j’ai encore plein de questionnements. Je me console en lisant les textes comme l’amour à rabais d’une de vos collaboratrices. Je me dis que je suis pas toute seule perdue dans toute cette histoire nommée AMOUR .

Merci de m’avoir lue.

Mélissa

——

Chère Mélissa,

Ah! que tu viens de mettre le doigt sur un problème de société majeur! En fait, pas tant que ça, mais quand même. J’aurais envie de te dire: « Comment on en est venu là? Comment on a laissé Tinder et les nouveaux réseaux prendre autant de places dans nos vies? »

Mystère. Misère plutôt.

L’être humain évolue… Oui et non. C’est plutôt les moyens de communication qui ont changé. Les sites de rencontre ne sont qu’une plateforme de plus pour rencontrer. Quand on sort dans les bars, c’est du vrai contact humain, mais c’est aussi du magasinage. Et oui. Combien de célibataires entrent dans un bar et balaient du regard tous les gens de la place? C’est du magasinage ça. Tinder nous facilite juste la vie. Parce que tu es seule dans ton lit, sur le bol de toilette, dans la file d’attente et c’est facile de magasiner. De choisir sa prochaine date. On est devenus une génération fast food. On consomme, on jette, on consomme à nouveau. On jette encore. On s’engage moins. On reste en superficie. On devient superficiels. Pourquoi aller plus loin? Pourquoi débuter une relation quand il y a sûrement mieux ailleurs? C’est peut-être ça le mal du siècle! Le fait de justement avoir toutes les possibilités qui s’ouvrent à nous. Le monde est à nous. Et nous pouvons rencontrer tous les célibataires du monde entier. Alleluia!

Vraiment? Est-ce vraiment ça qui rend heureux? Non.

Dans une couple d’années, les gens vont réaliser qu’il n’y a rien de tout ça qui rend heureux. C’est du bonheur temporaire.

Puis-je dire une chose? L’amour commence APRÈS Tinder. On s’en fout de Tinder en fait. C’est juste une place de plus pour rencontrer. Parce que oui, ça peut marcher sur Tinder. On peut rencontrer là-dessus. Une vraie rencontre je parle. Comme on peut rencontrer dans un bar. Ou dans le métro. Ou au boulot.

On rencontre quand on tombe sur quelqu’un avec qui ça marche. C’est aussi basic que ça. Ça peut arriver à tout moment. Tinder peut t’aider à plus rencontrer, mais ça veut pas dire que plus que tu rencontres, plus que tu as de chances de trouver l’amour!

Alors, tu as le choix d’embarquer dans le tourbillon des rencontres « futiles », des 3 dates par soir, des aventures… tu y trouveras peut-être beaucoup d’amusement. Ça désennuie. Ça change les idées. On a surtout l’impression d’avoir le contrôle sur notre vie et nos amours. On est proactifs. On fait bouger les choses. Ouais.

On réalise assez vite que la game ne se joue pas nécessairement sur les sites de rencontre. C’est après. Quand on rencontre un homme, on est jamais à l’abri s’il rencontre d’autres filles en même temps que nous. Et ça, on ne peut rien y faire. La seule chose que tu peux faire, c’est que toi, tu choisis d’y être ou non. Tu dois être bien là-dedans. Tu n’es pas obligée de jouer. Tu n’es pas obligée de draguer si tu ne le sens pas. Anyways, ça va être fake si tu te forces. Il faut juste que tu arrêtes de focuser là-dessus. Il faut arrêter de croire que tous les hommes sont pareils. Qu’ils datent pleins de filles en même temps. C’est peut-être le cas, si tu dates juste des gars sur Tinder, mais dis-toi une chose, ce n’est pas tous les hommes célibataires qui sont sur des sites de rencontres. Tu n’es pas out of the game si tu n’y es pas. C’est bien de l’essayer un peu pour s’amuser. Si tu aimes ça, reste là. Si les sites de rencontres, ça te dérange… débarque. Tu ne trouveras rien de bon si tu n’y crois pas! La vie continue pareil.

Reste toi-même. Oublie jamais ça! Je t’ai uniquement parlé des nouvelles manières de draguer, mais l’amour, on le trouve partout. Il arrive souvent par la porte d’en arrière sans que tu t’en rendre compte. À force de chercher, oui on peut finir par trouver. On peut trouver aussi, en ne cherchant pas. L’amour est complexe et il n’y a pas une formule magique.

Sur ce, bon courage! Je suis certaine que tu trouveras ta place dans le merveilleux monde de la drague…! Tu sais, la vie est parfois plus simple qu’on le pense. Oui, c’est souvent un jeu, mais c’est toi qui décide des règles.

[Source de l’image : i love you par Kathryn Connell]