La séduction virtuelle ou l’art de « swiper »

Tu guéris d’une relation houleuse t’ayant cloué et scié le cœur, et ta séparation a laissé des traces comme si tu t’étais lavé le visage avec une ponceuse, grindant et décapant le peu d’espoir que tu fondais encore envers l’amour. Ton intérieur est un chantier de débris, et ça prendrait un expert plus que qualifié en sinistre pour nettoyer cette charpente détruite. Toutefois, le temps faisant son oeuvre, tu te sens prête à rénover et à agrandir cette maison passionnelle complètement démolie dans laquelle tu as trouvé refuge temporairement. Tu sais cependant que ce n’est pas dans une quincaillerie grande surface que tu trouveras les outils nécessaires pour bâtir une nouvelle relation stable montée sur une solide fondation. Tes outils de prédilection, ce sont les sites de rencontres mais fais attention. Il y a des règles à ne pas transgresser…

 

1-Le destructeur « Sa va? »

Je sais que les gars nous ne sommes pas nécessairement réputés pour être les plus délicats envers la langue française et que nous avons parfois plutôt tendance à troquer la complexité de la phrase charmante bien construite contre la facilité d’un dick pic présenté sous son plus beau profil, feutré par un filtre moka chaud afin que ce soit plus esthétique (ça passe mieux avec un filtre. Ce n’est pas vulgaire, c’est de l’art). Mais de grâce, replonge dans tes lointaines notions de première année. Je t’en supplie à genoux, les bras repliés en croix sur mon torse, réapprends qu’il n’y a jamais eu de « s » dans le mot « ça ». Ça ne demande pas une maîtrise en littérature quantique. Juste un simple effort afin d’étirer ton majeur pour atteindre le « c » qui se situe environ un pouce en bas, à droite, du « s » sur ton clavier d’ordinateur.

2-Une seule photo

En 2017, avec tous les égoportraits qui se prennent, tu veux nous faire croire que tu n’as qu’une seule bonne photo te représentant. C’est écrit dans le ciel que tu en as pris 537 auparavant et qu’elles n’étaient pas le reflet de tes espérances… et possiblement plus proches de la réalité que l’unique élue que tu as choisie de nous montrer. Nous ne sommes pas dupes. Ça sent le piège à plein nez, et nous fuirons sans hésiter.

3-Photo de ton chat

Malgré notre amour pour les animaux, ce n’est pas envers ta peluche domestique que notre intérêt est dirigé au cas où tu ne l’aurais pas encore compris. Nous ne désirons nullement être en relation avec ton chat ou ton chien alors arrête de faire ça! Parfois, les photos que tu peux déposer sont limitées alors pourquoi en gaspiller une avec ton chat!? Il en va de même pour les photos floues donnant l’impression que tu as honte de ton visage ou les photos en noir et blanc visant à cacher tes pattes d’oie.

4-Mettre une photo d’il y a 10 ans

Sont-ce les bienfaits des nouvelles crèmes de nuit de Lise Watier « Jouvence un peu trop » ou « Lisse à jamais » qui, malgré tes 43 ans bien sonnés, te permettent d’afficher fièrement une face de 27 ans? Comme si, figé à jamais, le temps t’avait épargné et s’était dit « Tiens, elle, je ne lui dessinerai pas de rides et je ne lui pocherai pas les yeux. »

5-Écrire « Surprenez-moi messieurs »

Tu es une des innombrables écrivant sur son profil qu’elle a pour intérêt les soupers en bonne compagnie arrosés de bon vin. On repassera pour l’effet de surprise…

6-Mentir sur le poids 

Sortez les tomates, c’est le heurtant moment de parler de poids. Il est parfois difficile d’accepter son enveloppe corporelle, façade dont nous héritons aléatoirement, sans option d’échange ni de retour. Dans ce monde superficiel, il est définitivement injuste d’être physiquement jugé en l’espace d’un battement de cils, mais le jugement risque d’être d’autant plus sévère si un mensonge fut préalablement servi quant à ton véritable poids santé.

7-Demander un range salarial minimal dans les 6 chiffres

C’est connu, certaines femmes (j’ai bien écrit « CERTAINES » ce qui en exclut énormément) aiment être fières de la position professionnelle de leur homme et du prestigieux standing qui accompagne ce statut. Idéalement, nous recherchons une relation riche en complicité et épanouissement, pas entretenir une femme à la maturité discutable. C’est comme si un gars écrivait : « Si ton bonnet est moindre à DD, ce n’est pas la peine de m’écrire, je t’ignorerai volontairement. » Est-ce que ça passerait?

8-Une photo de profil avec un duck face et un peace out, les doigts transpirant d’attitude

Si tu es blanche, blonde, que tu as 22 ans et que tu demeures à Boucherville, tu n’es pas Missy Elliott.

 

Une fois enfin l’un en face de l’autre, savourons ce moment de réel contact entre humains. Profitons de la présence de l’autre pour se regarder dans les yeux en se parlant sincèrement. Et, par respect, attendez que votre date aille à la salle de bain avant de sortir votre cellulaire pour pratiquer votre nouveau sport national, la swipe professionnelle.

[Source de l’image : Flickr]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *